Outils & Techniques de peinture

Curriculum Vitae

portrait de l'artiste par Philippe Munda

Formation
• École nationale des Beaux-arts de Cergy-Pontoise _ 1996 _
• École nationale des Beaux-arts de Bourges _ 1995 _
• École Duperré, Paris _ 1991 _
• École Estienne_ 1989 _
Expositions
• Salon des artistes français, france, Paris, Grand-Palais, prix du public _ 1991 _
• Italie, Côme, Workshop de la fondation Ratti sous la direction de Alan Kaprow _ 1995 _
• Autriche, Vienne, Workshop avec les actionnistes Viennois, École des beaux arts de Vienne _ 1996 _
• France, Auvergne, Résidence Électrobolochoc, participant et co-organisateur _ 2005/2010 _
mages/persos/Bruno2.jpg" class="illustration" alt="portrait de l'artiste par Philippe Munda" style="margin-bottom:5px; margin-left: 7px; float: right;"/>• Espagne, Désert de Bardenas Reales, Artiste intervenant sur le Workshop NBorder, École de Beaux arts de Pau _ 2011 _
Expositions en Seine et Marne
• Réalisation d'une Fresque pour la maison des associations de Chailly en Bière
• Le Mée, Salon du livre (exposition de peinture et sculpture) _ 2019 _
• Bois le Roi, Salon de peinture _ 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 _
• Chailly en Bière, Salon de peinture _ 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 _
• Voisenon, Salon de peinture,Artiste invité d'honneur _ 2017 _
Expositions à Vincennes
• Expositions Portes ouvertes du squat de "La Jarry", Cité industrielle de Vincennes _ 2013, 2014, 2015 _
• Peinture Murale cité industrielle, La Jarry, La Pépinière _ 2011 _

Presentation

portrait de l'artiste par Philippe Munda

Bruno van Bell s'inscrit dans la grande tradition de la peinture flamande dont il se reconnait le disciple avec des noms comme Rubens, ou Rembrandt. Il admet être admiratif du travail de Gërhard Richter. La peinture de Bruno van Bell est une peinture romantique, dont le geste est affirmé et puissant. Il peint d'une part des portraits de femmes qui semblent solitaires, perdues et désespérées, et d'autre part des paysages urbains, vides de toute présence humaine. Ses portraits de femme ... sur des toiles comme un écran de cinéma de plus de mètres de large ... , captent l'âme et l'essence même de ces femmes anonymes. Des visages se dégagent de la toile, sur fonds sombres et tourmentés ... ces femmes sorties de nulle part surgissent dans leurs fragilités ... elles crient leurs corps décharnés pour la famélique, ou bien encore leur solitude déchue pour la femme au bar. La femme de Bruno van Bell est une femme dans tous ces états de force ou de faiblesse avec une douceur qui se dégage malgré les tourments du geste pictural. Dans sa peinture de paysage, il garde toujours cette vision romantique au coeur de son travail ... Les ciels y sont immenses, tragiques et poétiques ... Des traces urbaines viennent contraster la vision d'un ciel pur ... des pylônes électriques haute tension ou non, des panneaux publicitaires, des panneaux routiers, des stations services. Quand le paysage est souterrain, ou d'intérieur il est un paysage de non-lieux, sans identité, sans âme et vide d'humanité ... des zones de transit ou de passage ... aire d'autoroute, tunnels, aéroports, échangeurs routiers ... À travers ses paysages déshumanisés Bruno van Bell redonne espoir ... Malgré ces lieux vidés de leur âme ... Par la couleur des ciels qui rappellent ceux de la peinture flamande ... Ces grandes peintures sont à la fois douces et puissantes. C'est la force de la peinture de Bruno van Bell, une peinture énergétique tout en étant enveloppante et calmante.

Biographie

portrait de l'artiste par Philippe Munda

Bruno van Bell naît le 4 mai 1970 à Ris-Orangis de Marie Thérèse Collard et de Guy van Belleghem. Très vite il trouve sa voie par une volonté féroce de dessiner ... Il entre à l'école Estienne ... La section est arts-appliqué ... Il suit le cours de cette section ... Puis comme par accident ... Il en vient à lâcher le fil pour venir peindre (en douce) aux beaux arts d'Orléans dans une section art finissante ou il vient partager avec les 5 ou 6 personnes présentes un immense atelier vide. Dans la foulée il expose une toile à Paris, et se trouve être félicité par un prix du public ... cela le motive à poursuivre son chemin en tant qu'artiste ... Il va à Bourges, puis à Cergy pour y faire des études de beaux arts tout ce qu'il y'a d'officiel ... les études finies, il se retrouve à chercher des workshops, et à monter des projets de résidences artistiques avec des connaissances qui partagent toujours son quotidien de près ou de loin. Aujourd'hui il partage sa vie entre Vichy et Paris et cherche à partager son travail avec le plus grand nombre.